Biographie d'Arthur Masson

Fils de douanier, Arthur Masson passe sa jeunesse le long de la frontière.

Arthur Masson décrit des gens simples, au grand cœur, de la Wallonie, plus spécialement de la vallée du Viroin.

C’est en tant que professeur à l’Athénée et l’École Normale de Nivelles qu’il commence à écrire son Toine Culot, un personnage qui devient rapidement très populaire. Toine Culot, dont Arthur Masson a fait son héros, est un ardennais bien en chair, héros de saga sortie de son imagination nourrie de beaucoup d’observations de son environnement immédiat. 

Autour de Toine, qui deviendra maïeur de Trignolles gravite tout un petit monde : Tchouf-tchouf, le médecin, Adhémar Pestiaux, le droguiste, l’Abbé Hautecoeur, et T. Déome, le cousin et secrétaire communal, marchand de grains et chantre-amateur…

Romancier, qui hésite longtemps entre la poésie et le conte, profondément optimiste, son style direct, clair, imagé fait souvent appel à des expressions wallonnes. Il n’hésite pas à mélanger le style littéraire au langage parlé.

Souvent considéré comme le Pagnol wallon, il raconte avec sensibilité et humour la vie et les gens humbles du terroir.

Dates Cycle de vie
1896

Naissance d’Arthur Masson à Rièzes-lez-Chimay (Thiérache)

1910-'15

Arthur devient interne au Collège St Joseph à Chimay

1918

Il entreprend des études de Philosophie et Lettres à l’Université de Louvain

1922

Il obtient son doctorat en philologie romane puis devient professeur de français à l’Athénée royal de Nivelles (jusqu’en 1946)

1923

Il épouse Anna Frémy, à Ixelles et s'y installe. (rue A. Labarre 32)

1924

Naissance de son premier enfant, Anne-Marie, à Ixelles

1928

Naissance du deuxième enfant, Pierre, à Ixelles

1932

Naissance du troisième enfant, Bernadette, à Nivelles

1938

Publication de son 1er roman:"Vie du Bienheureux Toine Culot "

1942

Arthur Masson est arrêté par les Allemands en 16-12-1942 à la suite de l’assassinat d’un rexiste. Il est incarcéré à la Citadelle de Huy jusqu'au 17-02-1943.

1946

Le 1 décembre, il est retraité pour des raisons de santé et part s’installer avec toute sa famille au bord de la Meuse namuroise, à Tailfer-Lustin

1947

Il devient membre d’honneur des " Rèlîs Namurwès ", cercle littéraire fondé en 1909

1955

Décès de son épouse, Anna Frémy

1958

Il s’installe à Namur "La Résidence des Ardennes" avec Anne-Marie

1959

Arthur Masson se rend à Rome où il assiste à un salut de béatification dans la basilique Saint-Pierre et est reçu en audience par le Pape Jean XXIII

1960-'61

Arthur Masson est frappé par une série d’infarctus

1963

Il est nommé brigadier d’honneur de la Gendarmerie, comme "brillant représentant de notre littérature nationale et collaborateur dévoué de la revue de Gendarmerie"

1964

Une plaque commémorative lui est décernée devant sa maison natale à Rièzes

1970

Arthur Masson meurt et ses funérailles sont célébrées le 30 juilet à l’Église Saint-Nicolas en présence de l’Évêque de Namur et du Père Jean Guillaume. Il est enterré à Dave.